La plateforme régionale de ressources en éducation
et promotion de la santé de Franche-Comté

AA

plus moins
 

Les Pôles régionaux de compétences en éducation pour la santé et promotion de la santé sont des plateformes ressources qui fédèrent les compétences et ressources en EPS/PS présentes en région. Ils sont soutenus financièrement par l’Inpes. Il en existe 26, un par région.

Le Pôle de compétences d’une région est constitué d’un "porteur du pôle" qui anime le Pôle et coordonne l’activité de la plateforme ressources et d’autres membres, appelés "partenaires du pôle" qui contribuent aux missions du pôle par le développement d’activités et de prestations. Cette structuration en Pôle présente l’intérêt de proposer une offre de services élargie (plus de compétences sont mises à disposition grâce à la mutualisation du porteur du pôle et ses partenaires), d’améliorer le potentiel de réponses (les organismes constitutifs du pôle sont plus nombreux pour répondre) et de garantir une réponse coordonnée et de meilleure qualité.

Les Pôles régionaux de compétences et l'Inpes

L’Inpes est à l’origine de l’appel à projets qui a permis l’émergence des pôles de compétences. Aujourd’hui, l’Institut les finance dans le cadre de conventions pluriannuelles. Depuis 2010, l’Inpes apprécie, en concertation avec les ARS, la conformité de chaque pôle au cahier des charges national, ce qui constitue un gage de qualité pour tous les acteurs régionaux qui bénéficient des services du pôle.

Les Pôles régionaux de compétences et les Agences régionales de santé

L’ARS étant en charge de la définition de la politique de santé de la région, elle doit disposer d’un levier performant constitué d’un réseau d’associations mobilisées pour l’appuyer dans l’application de cette politique. Par ailleurs, dans de nombreuses régions les ARS soutiennent les Ireps qui sont majoritairement les instances porteuses des pôles de compétence. L’Inpes associe les ARS au pilotage des pôles de compétence, notamment en ce qui concerne la procédure de délivrance de la conformité (visites conjointes, rapport rédigés en commun…) et en adaptant l’offre de service des pôles aux besoins identifiés en région.

Pour en savoir plus...